APRODEF aujourd'hui : quoi et pourquoi ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Bonjour!

Afin d'aider si possible nos camarades d'active ou de réserve opérationnelle à présenter APRODEF à leurs pairs, lors de réunions d'information, à défaut de la présence d'un membre invité d'APRODEF pour le faire, je me permets de vous exposer ci-dessous les questions reçues d'un camarade d'active, à la recherche de renseignements sur APRODEF. Très impliqué dans le dispositif de concertation au SEA, il est désireux de comprendre et présenter APRODFEF à ses pairs. J'espère l'y aider.

Vous trouverez ci-dessous ses questions et les réponses que je lui ai faites, assorties d'éventuels commentaires :

  • votre place dans le dispositif : secrétaire général 3
  • nombre d'adhérents : 69 1 à ce jour (officiers et sous-officiers pour l'instant).
    • Précision : pour info, une seule APNM antérieure à notre création a dépassé la centaine d'adhérents à ce jour. De même, une seule APNM regroupe des militaires des trois catégories.
  • statuts de l'association : cf bulletin Aprodef n° 1 juin 2016 et déclaration à la préfecture de police et cf statuts (à paraître sur le site aprodef.net)
  • membres du bureau exécutif 2 & 3: cf  bulletin n°1. Il s'agit pour l'instant des 5 membres fondateurs.
    • Précision : ils n'ont pas vocation à durer et s’accaparer un quelconque pouvoir  mais à lancer l'APNM. Il est clairement indiqué que leur mandat expirera à l'issue de l'AG 2017 qui permettra d'organiser un premier conseil d'administration élu (à trois collèges catégoriels équivalents)
  • quels sont les bénéfices des potentiels adhérents à cette APNM :
  1. au-delà de ce qui précède, une prise de décision collégiale, grâce, à terme,  à un conseil d'administration à trois collèges catégoriels de même poids;
  2. un appui aux militaires et à leurs chefs vis à vis du haut commandement et du Ministre;
  3. la volonté de construire et améliorer utilement, positivement et efficacement la condition des militaires, notamment leurs droits;
  4. cf les bulletins Aprodef n° 1et Aprodef n° 2;
  5. l'ouverture d'une nouvelle voie "légale" de dialogue interne complémentaire des autres voies existantes (commission participatives, représentants de catégorie, CSFM/CFM, HCECM), dont les représentants seront tous élus par les adhérents de l'APNM;
  6. l'union et le poids représentatif des militaires de différentes armées et services devant les instances et le commandement
  7. un dialogue direct avec les instances nationales de l'APNM sur les sujets de son ressort
  8. sa volonté clairement affichée dans son intitulé "Association des PROfessionnels de la DEFense  de représenter l’ensemble des armées et services interarmées qui voudront bien y adhérer
J'espère par ce long développement vous permettre de mieux comprendre ce qu'APRODEF peut apporter à ses membres et vous convaincre de même d'y adhérer. C'est le poids seul du nombre de ses membres, dans les trois catégories de militaires, qui donnera sa représentativité à APRODEF devant le ministre de la Défense, les chefs d'état-majors d'armées et directeurs de services interarmées.
 
Alain, secrétaire général d'APRODEF
 
1    Chaque jour apportant son effectif, le nombre actuel d'adhérents peut paraître insignifiant, pour l'instant.Il faut cependant ne pas oublier et prendre en compte les faits suivants :
- la création des APNM est récente et toutes, y compris  APRODEF, débutent leur organisation et leur montée en puissance
- les APNM sont encore peu connues voire inconnues, dans certaines armées et services, par suite d'un manque de communication interne, qui s'estompera au fil des mois
- les APNM ont été imposées aux armées par la loi, suite à la condamnation de la France par la Commission européenne des droits de l'Homme, et ne participent pas d'une demande initiale des militaires, qui ne s'en sont pas encore appropriés l'existence, le fonctionnement et les objectifs
- il faut encore expliquer et convaincre pour dépasser les méfiances catégorielles pour aboutir à un réel dialogue social sur la condition militaire
 
2   La création d'APNM étant devenue une obligation légale, les armés doivent s’en doter. De deux choses l'une, soit elles bénéficiaient d'une incitation et d'une aide du commandement et risquaient d'être perçues comme des "émanations de ce dernier" sans réel pouvoir ni volonté de faire évoluer la condition militaire, soit elles provenaient directement des militaires pour en être leur expression. C'est cette voie qu'ont choisie les "fondateurs"
 
3   Pourquoi des officiers seulement parmi les fondateurs? Il existe des associations d'officiers et de sous-officiers dans quasiment toutes les armées et services, mais pratiquement aucune de militaires du rang. Rares sont celles interarmées! Il fallait lancer une APNM, c'est la raison pour laquelle cinq d’entre nous, tous membres de l’Épaulette, mutuelle d'officiers terre, gendarmerie et interarmées, avons résolus de lancer, avec son aide, les fondements d'APRODEF, dans le but de la confier à ses adhérents futurs et son conseil d'administration à élire, à l'issue de sa première année d'existence, dès que celle-ci aura rassemblé un nombre suffisant de militaires des trois catégories.